L’essence et l’existence

Le français a longtemps été la langue dominante de l’Europe, car paraît-il, c’est l’instrument de précision par excellence de la pensée humaine* (voir par exemple: “Français : pourquoi fut-il adopté comme langue diplomatique dans toute l’Europe ?”, La France pittoresque, 12 juillet 2015)

Mais si le français est si précis, pourquoi n’a-t-il qu’un seul verbe “être”? Cum ort a leughadh

Pourquoi apprendre le gaélique?

(…ou tout autre langue inutile?)

On m’a encore posé LA question quand j’étais à Skye pour le Seachdain nan Teaghlach.

Certains attendent une explication solide et rationnelle, du genre “vous avez des ancêtres écossais, n’est-ce-pas?” ou “c’est parce que vous habitez dans les Hébrides?” – allez savoir pourquoi, personne ne me demande jamais pourquoi j’ai appris l’anglais.

Donc, pourquoi j’apprends le gaélique ? En effet, pourquoi ne pas plutôt apprendre une langue « utile » comme le chinois ou l’urdu par exemple ? (stéréotype qui coche au moins 3 cases au bingo du gaélique).

Par curiosité. J’ai souvent hésité, mais maintenant, la réponse me vient spontanément.

Attention, pas par curiosité linguistique ! Même si apprendre une autre langue, c’est d’abord apprendre sa propre langue, question de perspective ou de recul, au sens propre, on se découvre soi-même en découvrant les autres, etc.

Non. Par curiosité, pure et simple. Comme on commence à fumer.

Demandez aux fumeurs pourquoi ils fument. Beaucoup vous diront que c’est idiot et qu’ils aimeraient arrêter. Mais une fois qu’on y a pris goût, difficile de s’en passer.

La curiosité est une vilaine qualité.