Comment passer pour un clown en gaélique (4)

Étape 4 : Éist, aithris, caidil, a-rithist…

Éist (►, écoute), aithris (►, récite), caidil (►, dors), a-rithist (►, encore)

Écoute, récite, dors, recommence. Écoute, récite, dors, recommence.

J’ai l’impression d’être revenu à l’école primaire, du temps où l’on me faisait répéter “À la pêche à la baleine, à la pêche à la baleine, disait le père d’une voix courroucée…”, “Ô Muse, conte-moi l’aventure de l’Inventif : celui qui pilla Troie, qui pendant des années erra…” ou encore “Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie ! N’ai-je donc tant vécu…” Cum ort a leughadh

L’écossais, l’highlandeur ou le gâlic ?

Le gaélique écossais (gàidhlig en v.o., prononcé gâ-lic) ne possède pas de nom simple.

C’est un descendant de la langue des Gaels, comme l’irlandais (gaeilge) ou le mannois (gaelg), mais contrairement à ces deux autres langues, dont le nom est associé à un territoire, il doit partager le statut de  « langue écossaise » avec le scots, langue germanique proche de l’anglais. Cum ort a leughadh