Pourquoi apprendre le gaélique?

(…ou tout autre langue inutile?)

On m’a encore posé LA question quand j’étais à Skye pour le Seachdain nan Teaghlach.

Certains attendent une explication solide et rationnelle, du genre “vous avez des ancêtres écossais, n’est-ce-pas?” ou “c’est parce que vous habitez dans les Hébrides?” – allez savoir pourquoi, personne ne me demande jamais pourquoi j’ai appris l’anglais.

Donc, pourquoi j’apprends le gaélique ? En effet, pourquoi ne pas plutôt apprendre une langue « utile » comme le chinois ou l’urdu par exemple ? (stéréotype qui coche au moins 3 cases au bingo du gaélique).

Par curiosité. J’ai souvent hésité, mais maintenant, la réponse me vient spontanément.

Attention, pas par curiosité linguistique ! Même si apprendre une autre langue, c’est d’abord apprendre sa propre langue, question de perspective ou de recul, au sens propre, on se découvre soi-même en découvrant les autres, etc.

Non. Par curiosité, pure et simple. Comme on commence à fumer.

Demandez aux fumeurs pourquoi ils fument. Beaucoup vous diront que c’est idiot et qu’ils aimeraient arrêter. Mais une fois qu’on y a pris goût, difficile de s’en passer.

La curiosité est une vilaine qualité.

Le sens de la mesure

Capture d’écran 2016-03-22 à 13.28.30En novembre dernier, le ministre britannique des Finances, George Osborne, avait décidé de ne pas renouveler les subventions de la télévision gâlique, BBC Alba.

Pour sauver BBC Alba, le gouvernement écossais a annoncé cette semaine qu’il absorberait la totalité de cette coupe budgétaire, soit 1 million de livres Sterling. Cum ort a leughadh