Nos ancêtres les étrangers

On est toujours le gaulois de quelqu’un.

Certains défendent l’idée que la Gaule celtique était la terre d’origine des Celtes, car pour les Grecs, les Κελτοί étaient les habitants de la région de Marseille.

Ironie linguistique : les Gaulois étaient les seuls étrangers que connaissaient les premiers Gaels. De là vient le mot Gall (), qui signifie « étranger » en gâlic.

Donc, pour les Gaels, les Gaulois étaient peut-être des Celtes, mais ils n’en restaient pas moins des étrangers.

Par la suite, le mot Gall a acquis des sens dérivés.

Les Vikings

Vers 790, les Vikings débarquent en Gaélie.

Le premier raid en Grande-Bretagne se serait produit vers 789 dans le Wessex, mais les Vikings étaient surtout attirés par les richesses que renfermaient les monastères gaels d’Irlande et d’Écosse, comme celui de Lindisfarne, ravagé en 793.

Fondé par Naomh Aodhán Lindisfarne (ou “Saint Aidan of Lindisfarne en anglais), un moine gael envoyé par le monastère d’Iona pour évangéliser le royaume angle de Northumbrie, le monastère de Lindisfarne était en effet un lieu d’étude et de créativité artistique, renfermant notamment un ensemble d’évangiles enluminés.

En Irlande, les premiers raids se seraient produits vers 795, à l’île de Lambay, au nord de la baie de Dublin, site d’un riche monastère gael, et à l’île de Rathlin au nord de l’Irlande, où les Vikings se seraient installés. En effet, habitués à se déplacer en drakkars, ils n’osaient pas s’aventurer dans les terres et préféraient naviguer le long des côtes et remonter les fleuves. Les îles et presqu’îles leur fournissaient donc des bases idéales.

Dubh Ghaill et Fionn Ghaill

Aujourd’hui, les traces historiques ne sont pas assez nombreuses pour bien différencier les Vikings norvégiens des Vikings danois, mais il semble que les Gaels, eux, savaient très bien faire la différence entre un gall dubh (étranger aux cheveux noirs) et un gall fionn (étranger aux cheveux clairs). 

Le premier terme s’appliquait aux Danois, tandis que le second s’appliquait aux Norvégiens, car les Gaels d’Irlande avaient remarqué la différence de couleur de cheveux prédominante parmi ces deux groupes scandinaves.

Le nom gâlic de Dublin est Baile Àtha cliath (), littéralement “ville du fort palissadé”. Baile Áth cliath (en irlandais) désignait le site d’un monastère fortifié d’une palissade, situé non loin de St Stephen’s Green sur la rive sud de la Liffey (pour ceux qui connaissent Dublin).

Mais on considère généralement que la ville fut fondée par les Vikings, vers 840-841, quand une nouvelle vague, plus nombreuse et mieux équipée que les précédentes, décida de passer l’hiver dans les marais de l’embouchure de la Liffey : Dubh Linn signifie “lac noir” en vieil irlandais et c’est ce nom qu’ont emprunté les Vikings qui ont fondé le Royaume de Dublin, le premier des royaumes vikings dans les îles anglo-celtes.

Il serait faux de croire que Gaels et Vikings constituaient deux nations unies qui s’affrontaient. La première installation viking à Dublin était norvégienne, des Fionn Ghaill, mais dix ans plus tard, en 951, ils furent attaqués par des Danois, des Dubh Ghaill.

Ces deux noms sont d’ailleurs passés à la postérité puisque les Fionn Ghaill ont donné leur nom à Fingal, une région située au nord de Dublin, tandis que les Dubh Ghaill sont à l’origine de “Doyle”, nom de famille typiquement irlandais… mais pas celtique.

Notons au passage que l’inversion de l’adjectif est probablement due à l’influence de la langue norroise (germanique) puisqu’en gaélique, les adjectifs se plaçaient généralement après le nom (comme en français) alors que dans les langues germaniques (comme l’anglais), c’est l’inverse.

Les Gall Gàidheal

Les vagues successives de Vikings ont contribué au développement de la Gaélie, notamment par la fondation de villes.

En effet, contrairement aux Bretons, les Gaels n’avaient pas été colonisés par les Romains et n’avaient pas profité de leur héritage urbanistique. Mis à part les grands centres religieux, les établissements gaels fonctionnaient comme un réseau de noyaux ruraux dispersés sur le territoire, surtout autour des lochs et le long des côtes.

En fondant leurs royaumes, les Vikings ont donc fondé des villes.

C’est le cas de Dublin, de Waterford (Port Làirge), de Wexford (Loch Garman) en Irlande, mais aussi de “Stjórnavágr” (Steòrnabhagh, ) dans les Hébrides. Le surnom gâlic des Hébrides est d’ailleurs Innse Gall (), les “îles d’étranger”, ce qui est assez ironique puisque les Hébrides ont résisté plus longtemps aux invasions vikings que la côte ouest de l’Écosse.

Les Vikings ont fini par s’installer et à se mélanger aux Pictes et aux Gaels, au grès des alliances et des conflits. Se faisant, ils ont adopté les coutumes locales, la religion locale et la langue locale.

Cette gaélicisation leur a finalement valu le sobriquet de Gall Gàidheal, c’est-à-dire des “étrangers Gaels” ou, si à ce stade, on tient encore à l’étymologie… des “Gaulois Gaels”.

Les gall-òglaich

galloglass-circa-1521

À partir de la fin du XIe siècle, une nouvelle menace pèse sur la Gaélie, les Anglo-Normands.

Un nouveau type de combattant va grossir les rangs des Gaels et des Anglo-normands, des mercenaires venus du nord-ouest de l’Écosse, les gall-òg-laoich, littéralement des “étrangers-jeunes-guerriers”.

Ces gall-òglaich  ou gallóglaigh en irlandais (ou “gallowglas” en anglais) sont des descendants directs des Gall Gàidheal. Le gall-òglach () a hérité des méthodes de combat de ses ancêtres vikings et vend ses services de mercenaire au plus offrant.

La Galldachd

Aujourd’hui, la “Gaélie” existe toujours dans les langues gaéliques, puisqu’on parle de la Gàidhealtachd () en gâlic ou de la Gaeltacht en irlandais.

En revanche, pour les Gaels écossais, les Lowlands n’en font pas partie. Cette terre est littéralement le pays de l’étranger: a’ Ghalldachd ().

Le terme Gall s’applique d’ailleurs aussi bien à un Écossais des Lowlands qu’à un Anglais ou à tout autre étranger non gael.

Advertisements

2 thoughts on “Nos ancêtres les étrangers

Fàg freagairt

Cuir a-steach am fiosrachadh agad gu h-ìosal no briog air ìomhaigheag gus clàradh a-steach:

WordPress.com Logo

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas WordPress.com agad. Log Out / Atharraich )

Dealbh Twitter

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Twitter agad. Log Out / Atharraich )

Facebook photo

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Facebook agad. Log Out / Atharraich )

Dealbh Google+

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Google+ agad. Log Out / Atharraich )

Connecting to %s