Les mois en gaélique écossais #2

À la suite d’un commentaire de Jean Notin sur Les mois de l’année en gaélique écossais, je me suis rappelé que j’avais lu quelque part que le nom des mois en gâlic moderne était le fruit d’une sorte de renouveau ou de renaissance (je suppose qu’on parlerait de revival en anglais).

Ce que semble d’ailleurs confirmer le dictionnaire LearnGaelic qui classe Ciad Mhìos an Earraich (Premier mois du printemps) et Feabruari (clairement emprunté à l’anglais February) comme “archaic”:

feabruaru

En revanche, j’ai déjà entendu a’ Mhaigh (mai), en particulier dans des expressions, comme “le soleil de mai” : grian a’ Mhaigh.

Je me suis replongé dans mes méthodes et voici ce que j’ai trouvé dans Complete Gaelic (Boyd Robertson et Iain Taylor, aux éditions Hodder Headline, collection Teach Yourself, 2010, page 140).

Le nom traditionnel des mois est connu et très usité en gaélique, mais ils n’ont acquis leur signification actuelle, celle qui correspond aux mois de notre calendrier moderne, qu’au XXe siècle.

Il s’agit de noms qui étaient courants dans la tradition mais qui possédaient un sens sensiblement différent, car ils ne désignaient pas des mois de l’année mais plutôt des périodes particulières.

Faoilleach désignait une période de mauvais temps plus courte que notre mois de janvier.

Lùnastal désignait à l’origine le festival gael de Lughnasa (fête du dieu celtique Lug, qui était aussi vénéré par les Gaulois).

De même, Samhain était le nom du festival gael de l’hiver, auquel fait aussi référence le nom gaélique d’Halloween:  Oidhche Shamhna.

Dùbhlachd désignait essentiellement les jours les plus sombres de l’hiver, pas forcément à cause du mauvais temps, mais parce que l’Écosse est très au nord : rappelons que Glasgow et Édimbourg, qui sont au sud de l’Écosse, se trouvent à peu près à la même latitude que Copenhague ou Moscou à l’est et que le Parc provincial des ours polaires de l’Ontario à l’ouest, soit à environ 10° de latitude au nord de St Pierre et Miquelon.

Certes, il pleut beaucoup dans les Hébrides, mais si l’hiver gâlic est dubh (, noir, sombre, morne), c’est surtout parce que la durée du jour est courte!

Advertisements

Fàg freagairt

Cuir a-steach am fiosrachadh agad gu h-ìosal no briog air ìomhaigheag gus clàradh a-steach:

WordPress.com Logo

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas WordPress.com agad. Log Out / Atharraich )

Dealbh Twitter

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Twitter agad. Log Out / Atharraich )

Facebook photo

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Facebook agad. Log Out / Atharraich )

Dealbh Google+

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Google+ agad. Log Out / Atharraich )

Connecting to %s