Comment passer pour un clown en gaélique (2)

Étape 2 : Téléchargez le poème prescrit et traduisez-le.

Voilà, j’ai téléchargé le poème en question depuis le site du MòdMais avant de l’apprendre, je me suis dit que ce serait bien de pouvoir comprendre ce qu’il raconte.

Le problème avec la poésie, c’est que bien souvent, la forme et la musicalité sont plus importantes que la précision sémantique. Par conséquent, toute transcription sémantique vers une autre langue est vouée à l’échec, surtout quand on est un neach-ionnsachaidh), c’est-à-dire une “personne qui apprend”.

La preuve:

Je croyais l’année dernière, je croyais cette année,

Je croyais il y a un jour ou deux,

Sans retour de souffle à la poitrine froide,

Et une joie rapide au cœur vide.

La forme était vue au printemps des agneaux

À la verdure des branches et de l’arbre,

J’ai pris confiance et mon cœur a dit

À ma vue nuance la teinte de l’amour.

Mais aujourd’hui, j’ai fait un tour au jardin,

Et posé mon regard sur une fleur fanée,

Et crié toute goutte vide de leur poitrine

Avec une efficacité simple, « cette mort est sûre ».

Amour, qui dans ta tendre poitrine,

Une sève claire, bien qu’elle monte lentement

Une souplesse printanière essence de notre amour

Ou soleil de mai faible feuille délicate.

« La chaleur est venue l’été, ai-je répondu,

C’est l’humidité d’une pluie fine,

Rafraîchissant toute fleur du temps

Mais la chaleur ne viendra pas sur la rose de ton cœur. »

Advertisements

Fàg freagairt

Cuir a-steach am fiosrachadh agad gu h-ìosal no briog air ìomhaigheag gus clàradh a-steach:

WordPress.com Logo

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas WordPress.com agad. Log Out / Atharraich )

Dealbh Twitter

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Twitter agad. Log Out / Atharraich )

Facebook photo

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Facebook agad. Log Out / Atharraich )

Dealbh Google+

Tha thu a' toirt seachad beachdan leis a' chunntas Google+ agad. Log Out / Atharraich )

Connecting to %s