Idéalistes ou pragmatiques? Juste hypocrites.

Je suis sûr que les pompiers écossais ont des choses bien plus importantes à faire, comme éteindre les incendies, que d’apprendre une langue que la grande majorité des Écossais ne parlent pas.

Cette déclaration est erronée, car le gouvernement écossais propose aux pompiers d’apprendre le gâlic, mais ce n’est en rien une obligation. Elle est aussi dangereuse, car elle érige en réalité le préjugé négatif d’un individu, celui que la promotion du gâlic coûte cher au contribuable. Cum ort a leughadh